Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 5

  • Un p'tit coup de Jegounotron

    Ca ne fait pas de mal de rappeler qu'il y a des gens qu'on apprécie et qui nous le rendent bien :

    Répertoire de la Science Fiction
    Traqueur Stellaire
    Les Peuples du Soleil
    BlogExpérience

     

    Liste générée à partir des infos du Top Blog Wikio par le Jegounotron

  • Fin janvier, ne te gèle pas les pieds

    Seules les très grandes dames savent se faire attendre. Vous pouvez donc supposer au vu de ce que je vous fais attendre, lecteurs bien-aimés, que je suis une girafe....

    Bien, alors, en ces temps de froidure extrême (toute température descendant en dessous de 20°C est de toute façon glaciale), ma PAL a un peu diminué. J'ai fini La stratégie Ender d'Orson Scott Card, le premier tome de Troie de David Gemmell et je suis en train de lire Corpus Delicti de Julie Zeh. J'ai bien l'intention de me finir la série Honor Harrington (voir aussi ici et ) dans l'année 2011... Si j'ai assez de sous pour me l'acheter.

    Ok, ça fait pas des masses, mais bon, moi, la nuit, je dors.

    J'ai aussi assisté récemment à une matinée sur la littérature SFFF rassemblant quelques individus hautement suspects, de type libraire et bibliothécaire, matinée passionnante et qui risque d'agrandir déraisonnablement ma PAL. J'y ai appris que le profil type du lecteur de science-fiction (je dis bien science-fiction, et non fantasy ou fantastique) est un homme jeune féru d'informatique. Bien. J'adore ne pas coller à une étiquette, c'est tellement plus drôle.

    Le libraire m'a même donné envie de réessayer le Damasio (mais si, vous savez, le livre que tout le monde ADOOOOORE, La Horde du contrevent). Ma première lecture en librairie s'était soldée par : "Pfou... Qu'est-ce que ça a l'air chiant à lire...". Et je m'en étais arrêtée là. Et donc, je vais tenter à nouveau l'aventure, des fois que je me fusse jadis fourvoyée.

    Bref, en attendant ma prochaine critique, allez donc lire ce que pense Val du dernier Westerfield, ce que dit Guillaume du Traqueur stellaire de La garde des glaces (ah, un bon vieux planet opera !!!) et enfin, le livre de la rentrée littéraire 2009 à côté duquel je suis lamentablement passée, World War Z, vu par BiblioMan(u).

     

  • Caveutdirequoi "se faire tagger" ?

    Bon, voilà, je me dis que je ne suis sans doute pas la seule à tomber des nues presque chaque jour lors de mes errances dans la blogosphère, tout particulièrement en ce qui concerne le jargon du bloggeur.

     

    122%20-%20tomber%20des%20nues.jpg

     

    Or, cela fait des bosses et des bleus, de tomber des nues. Alors autant éviter ces blessures à autrui et expliquer à mes fidèles lecteurs (ceux qui n'ont guère l'habitude de la Toile et qui ne laissent jamais de commentaires - je sais qu'ils existent) ce que je découvre presque quotidiennement de l'univers mystérieux du Web 2.0 - et non pas ":zéro", comme je l'ai déjà vu écrire... Mais je digresse.

    Je crée donc une nouvelle série de billets "Caveutdirequoi", série qui débute aujourd'hui même.

    Ma bonté me perdra.

     

    Se faire tagger : un concept  grammaticalement et linguistiquement incertain, puisque le terme a, on peut le dire, le cul entre deux chaises : tiré de l'anglais et conjugué à la française. Une spécialité de nos cousins québécois, pourtant par ailleurs grands défenseurs de notre belle langue (chez eux, on chècke, on cancèle et on schedule à tout va...). Mais je digresse encore.

    Le terme indique donc une pratique répandue parmi les bloggeurs, qui consiste tout simplement à recevoir une invitation (parfois se voir intimer l'ordre) à/de répondre à une question, élaborer une réflexion ou rédiger une critique sur un thème donné. Cela peut être un challenge de lecture avec critique à la clé, ou une simple série de questions auxquelles donner sa réponse.

    La démonstration par l'exemple, ici ou encore .

    L'intérêt de l'exercice, qui peut paraître puéril, est bien réel et même, multiple :

    • proposer un débat par billets interposés et ainsi ouvrir des perspectives inattendues par la multiplicité des points de vues sur le même sujet,
    • mais aussi se faire des potes dans sa blogosphère et participer à son développement,
    • et, the last but not the least, avoir un sujet tout prêt pour son prochain post lorsqu'on est en panne d'inspiration...

     

    Une précision utile : cette pratique n'a rien à voir avec celle qui, sous le même nom, désigne le fait d'associer le nom d'une personne à une photo de lui sur les réseaux sociaux tels que Facebook. Pratique d'autant plus déplorable que contrairement au tag des bloggers, elle se fait en dépit de la personne concernée. A l'insu de son plein gré, oserais-je dire.

  • Interruption involontaire

    Pour cause de déménagement, je n'ai plus de connexion internet et ne la retrouverai que dans 10 jours. Patience, donc, je reviendrai pour noël !

  • Quand le gigot sature l'inspiration

    Les internautes à l'oeil affûté auront remarqué la nette diminution de la fréquence des billets sur ce blog...

    ...Voire leur totale disparition depuis quelques semaines !

    La cause en est plutôt petite. Elle a la taille d'un gigot, mais compte plus d'os et de cervelle (enfin, j'espère...).

    Je prie donc mes fidèles lecteurs de prendre patience, le temps que ledit gigot grandisse un peu et me laisse le temps de reprendre la rédaction de mes billets.


    En attendant, fans de littérature SF, n'hésitez pas à aller consulter les blogs ou sites suivants, que j'aime beaucoup :  Traqueur stellaire et Cafard cosmique.

    ... ainsi que les blogs amis, là, dans la colonne de droite  =>

  • Page blanche

    Le foie gras, le saumon fumé et les petits fours des fêtes de fin d'année ont (provisoirement) fait augmenter mon tour de taille et bloqué mon cerveau.

    Ou tout simplement est-ce parce qu'aucun livre récemment lu ne m'a inspiré.

    Toujours est-il que je rassure mes lecteurs : malgré une petite pause somme toute bien méritée (j'ai tenu au rythme de 2 billets par semaine pendant 10 mois, tout de même !), ce blog ne tombe pas encore en quenouille !

    A très bientôt !