Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Niouzzz

  • Charlie Hebdo

    Yoda Charlie.jpg

    Jeudi, j'ai vécu un moment intense.

    Je suis bibliothécaire dans un établissement public ; nous étions appelés à nous rassembler à la mairie de ma ville employeur pour écouter un court discours et observer une minute de silence en hommage aux 12 hommes et femmes assassinés hier par des... Je ne sais même pas comment les appeler, tiens.

    Bref, je me rends sur place, où je croise de nombreux collègues de la ville. Et puis, à ma surprise, je vois aussi un papa et ses deux enfants, des gens que je connais comme lecteurs de la médiathèque. Je comprends alors que les habitants de la commune ont également  été prévenus de ce rassemblement.

    Quelques minutes plus tard, je tombe sur la nounou de Mini-Blop qui a décidé d'emmener toute la tribu à cet évènement : son mari, ses propres enfants, et le mien. Surprise, étonnement, joie... Mon enfant s'accroche à moi et ne me lâche plus. Il est très jeune, c'est impressionnant et un peu incompréhensible pour lui non seulement de se retrouver là, mais aussi de m'y retrouver.

    Pendant le discours du Maire, grave et émouvant, puis pendant la minute de silence, mon petit m'avait enlacé de ses bras, posant sa tête contre mon ventre, et plusieurs fois et pendant longtemps, la relevant pour me regarder avec tout l'amour du monde dans ses grands yeux bleus. Sans un mot.

    Ben... J'ai bien cru que je pleurais devant tout le monde.

    Pas pour le discours, pas pour les morts de Charlie Hebdo. Pour ce regard.

    Parce que l'amour dans les yeux d'un enfant, c'est ce qui nous encourage à aller de l'avant, à ne pas se laisser manipuler par la peur, par la terreur et par les cons.

    C'est la raison pour laquelle on se bat tous les jours, entre autres dans mon métier, pour qu'il grandisse dans un pays vraiment libre, où chacun peut exprimer ses idées, ses opinions (même stupides), son sens de l'humour - forcément toujours discutable du point de vue de l'autre - avec la bénédiction de l'état, et même, sa protection en cas d'attaque violente. Un pays où l'altérité est reconnue, acceptée et valorisée.

    Je regrette profondément que justice n'ait pas été faite. Car, non, l'exécution des tueurs présumés de Charlie Hebdo ne constitue pas une justice. La justice, ce serait un procès, public et équitable, où la loi démocratique s'exprime dans toute sa force, qui démontre que les crimes contre la liberté d'expression ne demeurent pas impunis dans notre pays.

    J'ai bien entendu de la peine pour tous ces morts. J'ai grandi avec Cabu qui dessinait dans RécréA2, j'ai un ami policier à qui je n'aimerais pas qu'il arrive le même sort qu'à Ahmed Merabet et Franck Brinsolaro, j'appréciais le travail de Bernard Maris...

    Mais vous savez quoi ? J'ai encore plus de peine pour mes concitoyens français musulmans, et pour le prophète Mahomet, de qui ces connards dégénérés ont osé se réclamer.

    aimé par les cons.jpg

    Ah, oui, au fait : bonne année.

    Lien permanent Catégories : Blog, Niouzzz
  • 2014

    Excellente année 2014 à tous !

    Qu'elle soit belle et emplie de découvertes !

     

  • Il va falloir que je demande des comptes à M. Blop...

    Car après avoir gagné au Winter Time Travel de Lhisbei un des livres remis en fin de saison - avec à mon actif une seule petite contribution au challenge ! - j'ai également gagné un livre chez ma collègue Lune, dans le cadre du challenge Je Lis des Nouvelles et des Novellas (JLNN pour les initiés).

    Je me retrouve donc avec deux très beaux livres dans ma PAL !

    Les voici, les voilà :

     

                                       

  • Winter time travel... hallucinatoire !

    Je n'en reviens toujours pas...

    WINTERTIMETRAVEL

    Ce week-end, ma blogopote Lhisbei faisait le bilan de sa troisième et dernière aventure dans le Winter Time Travel, ou WTT pour les intimes. WTT que j'ai honoré d'une seule et unique participation, parce que je prends mon ego pour un astre -  et surtout parce que je n'avais pas d'autre uchronie disponible sous la main.

    Il s'agissait de Palimpseste de Charles Stross, une novella que j'ai fort appréciée.

    Puis elle publiait un post pour annoncer les gagnants. Les gagnants de quoi ? Ben du challenge, parce qu'il y avait des livres à gagner. Bon, ça a l'air normal quand on a l'habitude, mais moi j'avais complètement oublié. Mal m'en a pris : j'ai reçu un e-mail de Lhisbei m'annonçant que son éternel allié Excel Vador m'avait désignée gagnante !

    J'aurais donc le plaisir, l'honneur et l'avantage de recevoir bientôt chez moi L'Enfant monstre, premier tome de la Geste d'Alban de Jean Luc Marcastel. Plaisir partagé avec Rose.

    enfant_monstre_

    Pour cela, je remercie Lhisbei et les éditions Matagot.

    Un grand bravo aux 24 participants qui se sont fendus de 81 chroniques et aux 7 autres gagnants !

  • Bilan des Oniriques

    Dimanche, je suis allée faire un tour à la première édition des Oniriques à Meyzieu. Voici quelques impressions de mon voyage...

    Du rêve pour tous : autant les petits que les grands pouvaient trouver leur compte de rêve et de passion.

    • Des dragons en quantité, des lutins, des faunes, des sorcières, des jeux de piste et des fresques pour les petits (j'ai appris pour l'occasion de la bouche d'une sorcière en chair et en os que le lutin irlandais est le Leprechaun),
    • des vampires, des steampunks, des jeux de rôle, une "murder party" pour les plus grands,
    • une belle librairie éphémère pour tous, constituée des fonds de 3 librairies et 5 éditeurs (dont les 3 indé de l'imaginaire), avec moult auteurs zé illustrateurs en dédicace.

    Une conjonction miraculeuse :

    • alors que le temps prévu pour ce week-end était censé être pourri, la météo fut extraordinaire samedi et dimanche, avec soleil estival et températures clémentes.
    • alors que nous sommes en pleine période de vacances d'hiver, étrangement, les lyonnais ne sont pas tous partis au ski. Je le sais, je les ai vus à Meyzieu un dimanche matin !

    Des invités heureux :

    J'ai eu l'occasion de croiser rapidement plusieurs auteurs et éditeurs contents d'être là (mais sans dédicace, j'avais pas le temps) : Ayerdhal, Sara Doke, Philippe-Henri Turin (illustrateur de dragons magnifiques), André-François Ruaud, Danielle Martinigol... J'en oublie. Plusieurs m'ont confié qu'ils étaient surpris du monde au festival, satisfaits de l'accueil et de l'organisation et d'autres que, selon leurs estimations, il y avait bien plus de public que pour le premier opus des Imaginales.

    Un bon présage ? Je l'espère, ravie que je suis d'avoir un festival de l'imaginaire près de chez moi...

    Un public détendu :

    L'ambiance du dimanche matin était très cordiale, familiale, avec des tas de parents accompagnant leurs enfants (ou l'inverse), et contrairement à ce que j'ai l'habitude de voir en médiathèque, beaucoup de papas avec leurs enfants. Des papas barbus et chevelus, avec des T-shirt chelou et des dégaines d'extra-terrestres... Qui ne doivent habituellement pas mettre les pieds dans les bibliothèques, pensant qu'on se foutrait d'eux s'ils expliquaient ce qu'ils aiment lire. J'ai vraiment apprécié cette ambiance.

    Je tire mon coup de chapeau aux bibliothécaires et aux bénévoles des associations partenaires, souriants, disponibles, voire... très, très loquaces dès qu'on abordait leurs stands.

    Et des félicitations méritées à la coordinatrice du projet, Frédérique Malvesin, bibliothécaire de son état (sans chignon ni lunettes) et grande lectrice de l'imaginaire. Il fallait une personnalité comme elle pour faire décoller le projet. Elle a certainement dû finir le week-end sous perfusion de Redbull (pour ne pas dire rail de coke, c'est prohibé) pour rester debout, et je m'incline bien bas devant la performance.

     

    Des photos, prises dans la médiathèque et sur le marché :         (photos tous droits réservés)

    L'exposition Dragons en folie, dessins de Philippe-Henri Turin, à tomber par terre, et les réalisations des enfants de Meyzieu pour l'occasion :

    P1120132.JPG

     

     

     

     

    Magnifique carte de France des dragons

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1120142.JPG

     

    P1120133.JPG

    Extrait d'un livre illustré par Philippe-Henri Turin. Une merveille.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des dragons réalisés en atelier dans les écoles ou les centres de loisir...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1120135.JPG

     

     

    Un bébé dragon sortant de l'oeuf...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1120139.JPG

     

     

    Il suffit de lire le carton...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'expo des illustrations de Gilles Francescano. Je vous laisse savourer ces extraordinaires tableaux.

    P1120147.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1120148.JPG

     

     

    Tout le monde reconnaîtra l'illustration du plus primé et hélas dernier livre de Roland C. Wagner.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1120149.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un chouette marché artisanal :

    P1120158.JPG

     

     

    Magnifique dragon de métal à l'échoppe du forgeron.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1120164.JPG

     

     

    Broderie traditionnelle, un boulot dont je ne voudrais pour rien au monde...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1120160.JPG

     

     

     

    Deux types avec des bois sur la tête, des faunes, pour tout dire, dont un qui faisait semblant de parler mais qui parlait pas, et l'autre qui faisait semblant de pas parler mais qui parlait...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    P1120167.JPG

     

     

    Des crêpes au feu de bois, avec chaînes, poëles en fonte suspendues au bout, et foyer à bois dessous. Une invention du monsieur. Sympa, non ?

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une médiathèque selon mon coeur :

    P1120145.JPG

     

    les bibliothécaires de Meyzieu ont mis pile en face de l'entrée de la salle adulte l'"espace F" (pour SFFF), comme un bâton de maréchal brandi à la face des gens qui croient encore que les littératures populaires sont de la merde qu'il faut cacher dans les coins sombres.

     

     

     

    P1120150.JPG

     

     

     

    Et ils ont décidé d'y mettre absolument toutes les oeuvres qui sont susceptibles de relever du genre imaginaire, dont du Marc Lévy... et du Julien Gracq !

  • Enfin, les Oniriques !

    Lyonnais, Rhonalpins, Français, réveillez-vous ! Les Oniriques arrivent demain à Meyzieu.

    Les Invités des Oniriques 2013Du vendredi 8 mars au dimanche 10 mars, les Oniriques prennent possession de la médiathèque de Meyzieu (69) et quelques lieux adjacents, afin de vivre au rythme de l'imaginaire. Auteurs, dessinateurs, éditeurs, libraires, jeux, expositions, projections, concert, rencontres, ateliers, spectacles, magie, marché artisanal... Il y aura de tout, pour tous les âges et tous les goûts, du vampire au steampunk en passant par les femmes dans la littérature de SFFF.

    Le festival a été monté par la médiathèque en collaboration avec un ensemble d'associations de la région orientées sur l'imaginaire ou le Moyen-Âge: AOA Production,  CLIVRA, CoLibris,Compagnie Excalibur, Cyberunes, The Lyon Beefsteak Club.

    On comptera parmi les auteurs : Ayerdhal, Etienne Barillier, Karim Berrouka, Jean-Luc Bizien, Nadia Coste, Marie-Hélène Delval, Sara Doke, Anne Fakhouri, Gilles Francescano, Marika Gallman, Florent Gounon, Alain Grousset, Ange, Jean-Philippe Jaworski, Vincent Joubert, John Lang, Nathalie Le Gendre, Li-Cam, Danielle Martinigol, Pierre Pevel, André-François Ruaud, Valérie Simon, Adrien Tomas, Ciro Tota, Philippe-Henri Turin, Jérôme Vincent.

    Je mets de l'enthousiasme à faire la pub de ce festival parce que :

    • c'est une première du côté de la littérature de SFFF à Lyon,
    • c'est une médiathèque qui organise l'évènement.

    Gentes dames, gentilhommes, space orks et autres loup-garous, rendez-vous donc à Meyzieu à partir de demain !

  • Un bilan qui fait mal...

    ... à l'égo.

    Inspirée par les divers bilans annuels lus ça et là dans la blogosphère, j'ai pris mon courage à deux mains et décidé de compter... Ce que je ne faisais jamais auparavant.

    Compter quoi ? Et pourquoi compter, d'abord ?

    J'ai compté mes lectures depuis un an, ainsi que les billets qui en découlaient. Je les ai comptés pour me faire une idée de mon rythme de lecture et de rédaction car je me doutais que je lisais moins qu'il y a trois ans, et je savais que je rédigeais moins... Et voici le résultat :

    Chroniqués  :

    • 23 romans
    • 1 film

    Pas chroniqués :

    • 23 romans itou
    • 2 nouvelles
    • 1 recueil de nouvelles

    J'ai donc lu 46 romans, 1 recueil de nouvelles et deux nouvelles en un an. 

    Cela fait moins d'un livre par semaine, ce qui est une nette baisse de rythme de lecture par rapport à il y a 3 ans, mais qui n'a rien d'étonnant. Cela fait quand même un peu mal, quand on sait que j'étais une très grande lectrice (minimum un livre par semaine), et que mon métier me pousse de toute façon à la lecture. Mais, ami amateur de littérature de l'imaginaire, sache que je privilégie toujours les lectures de SFFF aux autres, même quand mes impératifs professionnels exigeraient qu'il en soit différemment. La rentrée littéraire me laisse toujours un peu sur le carreau...

    Mon rythme de blogueuse a lui aussi nettement diminué, ce qui est plus embêtant. J'ai chroniqué seulement la moitié des oeuvres que j'ai lues, l'autre moitié étant visible dans ma Pile à Bloguer. Je remarque que je suis plus active sur le forum de planète SF et sur Facebook (peut-être parce que j'ai un smartphone depuis 3 mois ?), je vais plus souvent lire et commenter chez les autres qu'auparavant, mais je délaisse mon chez-moi. Il faut dire que la plateforme ne me convient plus tout à fait. Je cherche à voir si l'herbe ne serait pas plus verte ailleurs. Mais il serait plus honnête de reconnaître que je suis atteinte d'une flemmingite aigüe, qui me pousse à une procrastination de mauvais aloi.

    Et puis, je regarde des séries télé. Cette année, j'ai visionné :

    • l'intégrale du Trône de Fer,
    • la saison 1 de Once upon a Time,
    • les 2 saisons de Teen Wolf,
    • tout Terra Nova,
    • Outcasts,
    • The Event,
    • la saison 5 de True Blood,
    • la fin de la saison 3 de Vampire Diaries,
    • je commence Continuum.

    Alors évidemment, quand on regarde une série, on ne lit pas, et on ne rédige pas de billet...

    Les bonnes résolutions finissant toujours ou presque dans les égouts, je ne peux que vous demander un coup de main, à vous, mes lecteurs. J'ai besoin d'un bon kick ass. Mettez moi un bon coup de pied au derrière, réclamez des chroniques dans les commentaires de ma Pile à Bloguer, et parce que c'est pour vous, je le ferai. Je l'ai d'ailleurs déjà fait

    Lien permanent Catégories : Blog, Niouzzz