Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La porte d'Abaddon (The Expanse) tome 3, de James S.A. Corey

La-porte-d-Abaddon.jpgLa série The Expanse avait commencé pour moi par un premier tome tirant vers le suspense horrifique, un élément qui avait ralenti ma lecture. J'étais pourtant allée au bout, charmée par la profondeur des personnages et la complexité de la narration à plusieurs voix.

Le second tome a été un coup de foudre : l'horreur avait cédé le pas devant des leviers narratifs plus aisés pour moi, les personnages étaient extraordinaires, la narration parfaitement bien menée.

Nous voici donc arrivés à ce troisième tome.

Le résumé : Un objet non identifié opérant sous les nuages de Vénus est apparu dans l’orbite d’Uranus, où il a construit une porte massive qui mène à un hyperespace désolé.
Jim Holden et l’équipage du Rossinante font partie d’une vaste flotte de navires scientifiques et militaires chargés d’examiner le phénomène. Mais une intrigue complexe se trame dans leur dos, visant à l’élimination pure et simple d’Holden. Les émissaires de la race humaine en sont à devoir décider si la porte est une opportunité ou une menace, sans imaginer que le plus grand danger est peut être celui qu’ils ont apporté avec eux.

Mon avis : Bien que je l'aie terminée en deux temps trois mouvements, happée par les personnages et le récit, je ressors néanmoins déçue de cette lecture. La raison ? L'unité de temps, de lieu et d'action. Enfin, ce qui, dans cette série ressemble le plus à la parfaite trinité. Pourtant, comme d'habitude, chaque chapitre aborde un personnage différent, l'ensemble constituant une toile tissée de ces récits entrecroisés. J'ai malgré tout trouvé le récit linéaire et prévisible, ce qui n'avait jamais été le cas jusqu'ici. Sans doute parce qu'on comprend rapidement que tous les personnages vont se rejoindre, que de fait ils se rejoignent vite, dans le même espace relativement confiné, et qu'on commence à s'ennuyer ferme en attendant la résolution.

On retrouve pourtant nos personnages préférés (Holden et sa clique, ainsi que les mystérieuses apparitions de Miller, pourtant *alerte spoiler* mort à la fin du premier tome). De nouveaux personnages, comme la pasteure méthodiste Anna et la fille de Mao, sont intégrés au récit, avec plus ou moins de réussite, d'ailleurs. Le profil psychologique de la demoiselle Mao est franchement mal travaillé, on a du mal à la croire vraie. Et celui de la pasteure, bien que meilleur, est assez téléphoné.

En réalité, ce qui occupe environ les deux-tiers du livre aurait pu tenir en une dizaine de pages, et on aurait pu passer à la suite, qui promet d'être autrement passionnante, beaucoup plus vite, sans rien enlever à l'histoire ni aux personnages.

Bref, ce troisième tome est le maillon faible. Dommage, parce que la couverture est magnifique. Cela dit, je me jetterai sur le quatrième comme une morte de faim, en novembre prochain, car la résolution de ce troisième tome ouvre littéralement la porte à des potentialités infinies.

 

Ce billet constitue ma troisième participation à la huitième saison du Summer Star Wars de M. Lhisbei, porté par Lhisbei et Excel Vador, bénis soient leurs noms dans toutes les galaxies connues et inconnues.

1828409386.jpg

Commentaires

  • Oh mazette ! Un billet sur ton blog, je me jette dessus ;) Bon je suis presque comme toi, à savoir que j'avais été freiné dans ma lecture du premier mais je n'ai pas été jusqu'au deuxième. Et pourtant ça me travaille parce que je lis beaucoup de bien dessus et parce que j'aimerais bien me plonger dans un excellent space opera des familles... A bientôt !

  • Oh mazette ! Un billet sur ton blog, je me jette dessus ;) Bon je suis presque comme toi, à savoir que j'avais été freiné dans ma lecture du premier mais je n'ai pas été jusqu'au deuxième. Et pourtant ça me travaille parce que je lis beaucoup de bien dessus et parce que j'aimerais bien me plonger dans un excellent space opera des familles... A bientôt !

  • Le deuxième roman de la série vaut le coup, il me semble, mais je sais aussi qu'on n'a pas les mêmes goûts. En tout cas je l'ai lu avec plus d'envie que le premier. Donc, je pense que tu peux y aller sans trop de craintes.
    Alors, je dois te dire que ton 2e roman est toujours dans ma PAL, sagement patient, en bonne place pour ma prochaine lecture. Sauf si la rentrée littéraire me bouffe tout mon temps (j'ai le dernier Atwood à lire pour une animation).

  • Tiens ça me rappelle que je voulais les faire lire à Monsieur Vert... mais bon on va ptêtre se contenter de la série télé finalement histoire de bitcher sur l'air un peu perdu de l'acteur qui joue Holden :D

  • Ouh, je crois que je me suis arrêtée au premier épisode de la série, je ne me souviens pas de la tête d'holden. Tu fais de me le dire, j'y retourne !

Écrire un commentaire

Optionnel