Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Prenez le temps d'e-penser, tome 1, de Bruce Benamran

Prenez-le-temps-d-e-penser.jpgGenre : tu crois que t'est nul en sciences ? Lis ce livre.

 

Résumé : Vous vous interrogez sur des phénomènes simples sans retrouver dans quelle case de votre cerveau vous avez rangé ce que vous avez appris en 5ème. Vous êtes curieux mais pas franchement scientifique, ce livre est pour vous. Qu'est-ce que l'électricité statique ? Pourquoi un aimant aimante-t-il ? Savez-vous ce qu'est la quinte essence ? Pourquoi éteint-on les lumières dans un avion un quart d'heure avant d'atterrir de nuit ? Mendeleïev est-il le premier vrai punk de l'histoire de la Russie ? Qu'a-t-elle donc de si « générale »  la relativité générale ? Le temps est-il une illusion  ? La lumière est-elle d'ondes ou de particules ? Prenez le temps d'e-penser est le premier livre de Bruce Benamran, créateur de la chaîne YouTube de vulgarisation scientifique e-penser.

«  Lire Bruce, c'est minimiser le risque de faire partie, sans le savoir, par mégarde, du triste clan de ceux qui se considèrent comme supérieurs par simple idée reçue, par convention, comme ça. Sans e-penser. » - Alexandre Astier.

 

Mon avis : Bruce Benamran est youtubeur. Plus exactement, il est le créateur de la chaîne YouTube de vulgarisation scientifique e-penser. Vu comme ça, on se dit : aïe. Il sait peut-être faire des vidéos (et quand on voit ce qu'il y a sur Youtube, on peut encore en douter), mais écrire un livre ?

Ben en fait, si. Il écrit même très bien. (Il sait d'ailleurs aussi faire des vidéos).

Bon, alors, j'ai mis un mois à lire le bousin. D'abord parce que je lis autre chose en même temps, comme par exemple Où s'imposent les silences, parce que je fais autre chose de ma vie, comme travailler, élever des gnomes, m'entraîner parfois au karaté, et parce que ça reste un livre de sciences : ça se lit moins vite qu'une nouvelle de Ken Liu. Entre temps, je suis aussi allée à la découverte de sa chaîne vidéo, et... je suis tombée raide dingue du mec. Oui, il a le même âge que moi et de beaux yeux, mais ce n'est pas pour ces raisons. Quoique.

Je suis tombée raide dingue de BB (oui, Bruce, tu permets que je t'appelle par tes initiales ?) parce qu'il est vraiment, vraiment très doué en pédagogie et en didactique, qu'il reste intraitable sur la précision de ses explications afin de ne pas rendre faux un fait trop simplifié, qu'il sait doser son humour et qu'il écrit très bien. Je l'ai déjà dit, non ? Il écrit ses vidéos autant que ses livres, et ça se voit.

Dans ce livre, donc, partant d'une explication absolument salutaire sur la différence entre la corrélation et la causalité, il mène un petit bonhomme de chemin qui va de l'atome à la théorie de la relativité générale, en passant par le système solaire et la mécanique newtonienne. Et j'ai (presque) tout compris.

Quand on a un goût modéré pour les sciences (et je ne parle pas au figuré, mais au sens propre : j'aime vraiment les sciences, mais modérément parce que les mathématiques ont presque toujours été hors de ma portée, et qu'on a besoin des maths pour la physique, la chimie et la biologie), s'informer et comprendre n'est vraiment pas toujours facile. Les sources donnent souvent des explications trop simplifiées, auquel cas elles finissent immanquablement par être fausses, ou trop complexes, et là, je suis perdue depuis bien longtemps.

L'objectif de BB, c'est donc d'expliquer clairement et précisément des concepts qui sont parfois vraiment très difficiles à comprendre, sans y mettre d'équations mathématiques. J'avoue que j'ai été larguée dans un chapitre sur l'électricité, et un peu sur la relativité. Mais j'ai compris tout le reste ! Sur presque 400 pages, ce n'est quand même pas si mal.

Les scientifiques pur jus y trouvent forcément à redire : la plupart d'entre eux (et j'ai des amis proches dans cette communauté) considèrent comme parfaitement inacceptable d'expliquer un principe physique sans l'accompagner de sa base mathématique, en raison de l'inexactitude que cela entraîne. J'ai d'ailleurs lu ici et là des critiques assassines sur le travail de vulgarisation de la chaîne e-penser. Oui, mais ces gens là n'ont pas mon « handicap », que je partage avec beaucoup, beaucoup de gens (la majorité de la population, en fait) : ne rien comprendre aux maths au-delà du niveau bac. Et même en dessous. Et puis, ça dépend quel bac. Bref.

aristote-2.jpgLe découpage du livre est aussi logique et pédagogique que possible : BB commence par des notions qui sont reprises plus tard, dans d'autres chapitres abordant des questions qui nécessitent déjà une bonne culture scientifique. Il explique à de nombreuses reprises quel est le véritable état d'esprit scientifique, qui n'est évidemment pas de faire renter dans un modèle ses idées préconçues, de prouver qu'on a raison - c'est plutôt le contraire, en fait. Les expériences ratées, comme il le raconte très bien, ont sans doute plus apporté à la science que les expériences réussies. Par ailleurs, il se donne la peine de retracer l'historique des découvertes dans un domaine donné, passant de chercheur en chercheur à travers l'histoire, de théories validées ou invalidées en preuves par l'expérimentation, en y joignant son running gag : la nullité d'Aristote en sciences (ci-contre). Et c'est vrai, quand on y pense : il était vraiment pas doué, le mec. Quand on pense que c'est lui qui a dit qu'on est composé d'eau, d'air, de terre, et de feu et que la terre est immobile. Et que ces théories (ainsi que d’autres) ont perduré plus loin que le moyen âge...

Il s'agit là d'un point fort de BB : il sait distiller les anecdotes amusantes, voire carrément drôles, tout au long de son ouvrage, de façon à reposer le pauvre cerveau du néophyte. Lisez ou regardez l'histoire de Guillaume Le Gentil, mort deux fois en cherchant Vénus... Elle vaut son pesant de lunettes d'astronomie. BB propose dans sa rubrique La preuve par vieux de multiples biographies croustillantes des savants qui ont émaillé l'histoire des sciences. On n'est pas étonné que BB soit inspiré par l'oeuvre d'Alexandre Astier, père de Kaamelott, Que ma joie demeure et L'Exoconférence. L'humour et les références sont très semblables, les citations de Kaamelott nombreuses.

Je suis donc ressortie de cette lecture infiniment plus cultivée dans le domaine des sciences, j'ai élargi et affiné ma compréhension du monde, et je vais tanner mes proches pour qu'ils m'offrent le tome 2 de Prenez le temps d 'e-penser - et le tome 1 aussi, en fait, parce qu'on m'a prêté celui que je viens de lire. (Merci infiniment à Éliane, 56 ans, qui me l'a mis dans les mains et qui s'intéresse à tout, alors qu'elle n'a pas le bac et souffre d'un énorme complexe d'infériorité à cause de cela.)

 

Tu comprendras donc, cher lecteur, que si d'une, tu ne connais pas ce livre, et de deux, que tu n'es pas déjà toi-même chercheur en sciences, l'intérêt de découvrir cet ouvrage.

 

 Édition : Marabout, Novembre 2015 ou  Poche Marabout, Janvier 2018

 

Commentaires

  • Bon à savoir que son bouquin est aussi intéressant que ses vidéos. Mais je vais pas me jeter dessus tout de suite, j'ai déjà les deux bouquins de M. Science étonnante à la maison à rattraper (et comme ils finissent tous par écrire des livres sur YouTube xD)

  • Oui, il est intéressant, bien écrit et bien construit. Tu compareras avec M. Science, et tu nous diras...
    J'aurais adoré avoir un prof comme Bruce Benamran au collège. Mais bon, c'est pas possible, puisqu'il aurait été en classe avec moi, vu son âge...

  • Oh bah zut alors, j'aurais bien aimé le lire son bouquin...
    Blague à part, par définition la vulgarisation ne peut pas être exacte (pas plus que nombreuses sciences d'ailleurs mais c'est un autre débat) donc les critiques des "experts" ne sont pas forcément les plus pertinentes à lire.
    Pour ma part je considèrerai toujours que ce qui fait découvrir (même pas forcément aimer) la science sera toujours bon à prendre. Ça fait toujours ça de moins à suivre les obscurantistes de tout bord (et ça inclut les adeptes de l'homéopathie)...

  • Ami BoF, merci de passer par ici ! Tu continues donc à lire mes chroniques ! Parce que pour tomber précisément sur celle-ci (où je parle entre autres de toi), il faut une sacrée veine...
    Ne me lance pas sur l'homéopathie, on va y rester jusqu'à la Saint-Sylvestre (jusqu'à ce qu'on se revoit, quoi, en plus pour tomber d'accord du début à la fin : aucun intérêt).
    je ne suis pas tout à fait d'accord sur la non pertinence des experts : si les approximations deviennent des contre-sens, leur critique est indispensable. Genre, si jamais Bruce Benamran fait une vidéo sur les machines moléculaires, il vaudrait mieux que tu ailles y jeter un oeil. Ou Jean-Pierre Sauvage, oui d'accord.
    Mais effectivement, être expert et dire à ce gars : « si tu ne mets pas plus d'équations, tu n'es pas crédible et pas assez précis », cela ne sert à rien, puisqu'il s'adresse à des gens qui ne peuvent pas comprendre les équations.
    Pour moi, il a les avantages d'une conférence TED sans ses inconvénients : il y a moins de coups de com', plus de précision et une volonté d'objectivité indéniable. Il n'essaie pas de convaincre, mais de transmettre et de faire comprendre. Et puis, c'est quand même plus développé que « Ma thèse en 3 minutes ».
    A défaut de lire ses livres, tu peux peut-être aller voir ses vidéos : tu me diras ce que tu en penses - de ton point de vue d'expert.
    A bientôt ! Reviens quand tu veux !

  • En parlant des experts, je voulais dire qu'en science l'exactitude parfaite implique souvent la précision maximale. Puisque la vulgarisation consiste, par définition, à s'affranchir de la précision pour rendre les notions abordées plus compréhensibles aux non-initiés, il est absurde de critiquer le vulgarisateur pour son manque de précision, et donc d'exactitude... après c'est pas une excuse pour dire des conneries, évidemment.

    Le talent du monsieur, dont je viens de découvrir quelques vidéos, est justement de savoir prévenir quand ses explications simplifiées deviennent suffisamment imprécises pour ne plus être tout à fait exactes.
    Par exemple, sa vidéo sur le spin quantique est particulièrement bien faite et claire sur ce point: on ne peut pas appréhender correctement cette notion avec un esprit habitué aux lois naturelles à notre échelle macroscopique... en bref on ne peut pas "visualiser" correctement ce que c'est mais on a bien besoin d'une représentation mentale, même fausse, si on veut essayer de comprendre ce qui en découle.

    C'est un peu la même choses pour les machines moléculaires... même en tant qu'experts nous nous les représentons comme des petites machines de la taille d'une molécule, avec des parties mobiles et d'autres fixes... ben c'est pas ça. A cette échelle, rien que l'agitation thermique fait tout vibrer à des fréquences de fou, mais ce n'est absolument pas imaginable pour nos petits esprit habitués à la mécanique classique.

  • Oui, je suis parfaitement d'accord avec toi. Cette honnêteté vis à vis de la complexité des phénomènes qu'il explique n'est pas si courante, et c'est sans doute l'une des choses que j'apprécie le plus dans son travail.

Écrire un commentaire

Optionnel